the last survivor
 

Partagez|
MessageSujet: mon petit coin de paradis Jeu 2 Mar - 19:06
Ilithyia R. Whitfield
Le Contexte du Forum


Ce forum est inspiré de l’Histoire, mais aussi de la Série Gods of The Arena, Spartacus et Rome. Reprenant clairement l’ambiance qui se retrouve dans ces séries.



Capoue.

Cette cité est tristement célèbre pour avoir vu naître le célèbre gladiateur Spartacus ; un esclave venu de Thrace qui fit trembler la cité de Rome et libéra plusieurs centaines de milliers d’esclaves. Sa quête causa la perte de nombreuses vies, dans les deux camps opposés et la République romaine vit s’éteindre plusieurs de ses hauts dignitaires durant les deux années que dura ce qui reste dans les mémoires comme la troisième et la pire des Guerres Serviles.

Il fallut tout le génie militaire et la puissance de Crassus pour venir à bout de la rébellion, ainsi que les forces conjointes des armées de Pompée. L’honneur de Rome fut lavé dans le sang et pour que tous se souviennent de leur condition, on crucifia plus de six milles esclaves le long de Via qui relie Capoue à la Ville Éternelle. Tout ceci s’est déroulé il y a vingt-deux ans à présent, mais aucun se targuerait d’avoir oublié.

A Capoue, comme dans la République, la vie reprit son cour. Il fallut reconstruire une arène et regagner confiance en la Providence. Peu à peu, les Romains s’apaisèrent et c’est dans le faste de sublimes constructions qu’ils affirmèrent leur puissance, à l’instar de Jules César qui, treize ans après la mort de Spartacus, organisa des Jeux somptueux qui redonnèrent le goût des combats à la populace. Ainsi, les gladiateurs renaquirent de leurs cendres…

Capoue vit sa population grossir, il y a de cela quatre ans, lorsque les vétérans de la guerre d’Orient de Pompée se virent donner la cité pour retraite. Certains gagnèrent des villas, d’autres se fondirent dans les bas quartiers. Certains, enfin, gagnèrent un camp militaire aux alentours de la ville et le maintinrent en bon ordre. La cité retrouva ses marques et surtout son faste d’antan. Partout, les rues regorgeaient d’esclaves et la gloire et les noms des gladiateurs vinrent à nouveau résonner dans les murs de la cité.

Relevée de ses cendres mais encore marquée par les blessures ancienne, la cité de Capoue offre plaisir et confort aux Romains et leur permet décadence et débauche à souhait. Pour les esclaves qui évoluent en son sein en revanche, l’existence est rythmée par les désirs et les ordres de ceux qu’ils nomment dominii. Leurs conditions de vie dépendent de la volonté et du caractère de ceux-ci et ne garantissent aucune sécurité ni de grands espoirs.

Pourtant, il est une catégorie d’esclaves qui se détache des autres. Les gladiateurs qui s’affrontent sur le sable brûlant espèrent tous dérober le précieux titre de Champion de Capoue et beaucoup rêvent en secret d’un rudis, cette épée de bois qui pourrait leur offrir la liberté. Bien qu’aucune n’ait été délivrée depuis des dizaines d’années, le rudis berce les nuits de nombre de combattants, dont le plus célèbre d’entre-eux est Rhadamantis l'un des guerriers de la maison Erestus, tandis qu'une autre maison prend place, celle d'Ostinius, nouveau laniste impérial.

La déesse Fortuna, qui veille sur tous et chacun, vous guidera dans vos premiers pas, que vous vous entraîniez pour atteindre cette chimère ou que vous vous soumettiez à votre maître et tentiez de vivre une existence servile. Elle regarde aussi les hommes libres, qu’ils soient de hauts rangs, patriciens, ou parmi les plus humbles, les plébéiens, pourtant riches de leur liberté.

Puisse la Déesse vous offrir ce que vous cherchiez en gagnant notre cité…
avatar
Messages : 24
Date d'inscription : 16/02/2017

Feuille de personnage
Blabla: Etenim si attendere diligenter, existimare vere de omni hac causa volueritis, sic constituetis, iudices, nec descensurum quemquam ad hanc accusationem fuisse, cui, utrum vellet, liceret, nec, cum descendisset, quicquam habiturum spei fuisse, nisi alicuius intolerabili libidine et nimis acerbo odio niteretur. Sed ego Atratino, humanissimo atque optimo adulescenti meo necessario, ignosco, qui habet excusationem vel pietatis vel necessitatis vel aetatis. Si voluit accusare, pietati tribuo, si iussus est, necessitati, si speravit aliquid, pueritiae. Ceteris non modo nihil ignoscendum, sed etiam acriter est resistendum.
Blablabla: Etenim si attendere diligenter, existimare vere de omni hac causa volueritis, sic constituetis, iudices, nec descensurum quemquam ad hanc accusationem fuisse, cui, utrum vellet, liceret, nec, cum descendisset, quicquam habiturum spei fuisse, nisi alicuius intolerabili libidine et nimis acerbo odio niteretur. Sed ego Atratino, humanissimo atque optimo adulescenti meo necessario, ignosco, qui habet excusationem vel pietatis vel necessitatis vel aetatis. Si voluit accusare, pietati tribuo, si iussus est, necessitati, si speravit aliquid, pueritiae. Ceteris non modo nihil ignoscendum, sed etiam acriter est resistendum.
Humains
Voir le profil de l'utilisateur http://theisland-tls.forumactif.com
Humains
MessageSujet: Re: mon petit coin de paradis Jeu 2 Mar - 19:08
Ilithyia R. Whitfield
Formulaire de responsabilité

Code:
Je soussigné [Pseudo/Nom du personnage] avoir prit connaissance du règlement du Forum The Gods of Arena ainsi que des avertissements sur son contenu et confirme avoir la Majorité.

[i]Code du règlement :[/i] [hide]ÉCRIRE ICI[/hide]

Fait le JJ/MM/AA

[Pseudo/Nom du personnage]
avatar
Messages : 24
Date d'inscription : 16/02/2017

Feuille de personnage
Blabla: Etenim si attendere diligenter, existimare vere de omni hac causa volueritis, sic constituetis, iudices, nec descensurum quemquam ad hanc accusationem fuisse, cui, utrum vellet, liceret, nec, cum descendisset, quicquam habiturum spei fuisse, nisi alicuius intolerabili libidine et nimis acerbo odio niteretur. Sed ego Atratino, humanissimo atque optimo adulescenti meo necessario, ignosco, qui habet excusationem vel pietatis vel necessitatis vel aetatis. Si voluit accusare, pietati tribuo, si iussus est, necessitati, si speravit aliquid, pueritiae. Ceteris non modo nihil ignoscendum, sed etiam acriter est resistendum.
Blablabla: Etenim si attendere diligenter, existimare vere de omni hac causa volueritis, sic constituetis, iudices, nec descensurum quemquam ad hanc accusationem fuisse, cui, utrum vellet, liceret, nec, cum descendisset, quicquam habiturum spei fuisse, nisi alicuius intolerabili libidine et nimis acerbo odio niteretur. Sed ego Atratino, humanissimo atque optimo adulescenti meo necessario, ignosco, qui habet excusationem vel pietatis vel necessitatis vel aetatis. Si voluit accusare, pietati tribuo, si iussus est, necessitati, si speravit aliquid, pueritiae. Ceteris non modo nihil ignoscendum, sed etiam acriter est resistendum.
Humains
Voir le profil de l'utilisateur http://theisland-tls.forumactif.com
Humains
MessageSujet: Re: mon petit coin de paradis Jeu 2 Mar - 19:14
Ilithyia R. Whitfield
Le Règlement




Avant de commencer à lire tout le règlement, il trois informations à tenir en compte.

=> Premièrement Sanguinem Hominis Gaudio Populi est un forum RPG pouvant comprendre des scènes dites "Erotiques" et/ou "Violentes", qui est inspirée de Séries déjà elles même déconseillées aux moins de 16 ans. Donc certaines scènes pourraient choquer les plus jeunes ou les plus sensibles et de base nous avons décidé d'interdire le Forum aux Moins de 18 ans.

=> Deuxièmement, nous demandons aux nouveaux inscrits de remplir le formulaire suivant avant de commencer sa fiche de présentation. Ce formulaire de responsabilité est pour confirmer que vous avez bien prit en compte le Règlement qui suit.

=> Troisièmement, n'oubliez pas que ceci est un forum RPG qui est donc considéré comme un divertissement. Donc de base une des règles les plus importantes est de s'amuser, mais aussi de respecter les autres, que ce soit les Administrateurs, modérateurs ou autres joueurs.
Inscription et Présentation


Une fois inscrit vous avez 7 jours pour commencer votre fiche de Présentation et 14 jours pour la terminer. Ce délai peut être rallongé en prévenant directement un Administrateur de votre absence ou de votre retard. Pour les postes vacants et pour éviter les conflits, nous considérons que le premier inscrit se voit le poste désiré réservé pendant les 14 jours du délai. Si ce délai n'est pas respecté votre fiche sera mise dans les archives, votre compte supprimé, et le Poste vacant libéré.

Le nom et prénom du personnage doit être d'époque, donc soit Romain, soit étranger d'après votre origine. Ce site suivant peut vous aider à trouver un prénom Romain. Il faut aussi tenir compte que les esclaves ont uniquement un prénom, les Gladiateurs ont aussi qu'un prénom qui est normalement donné par leur Laniste et qui représente souvent un symbole ou un héros (Hercule, Perseus, Bellerophon,...), les Plébéiens ont aussi un prénom et de temps en temps un nom de famille pour les plus importants et les Patriciens ont deux prénoms et un nom de famille ou de maison. Les noms qui ne sont pas d'époques, de célébrités, ou de personnages improbables seront bien entendu refusés. (Exemple : Kiki23, Sylverster Stallone, Clark Kent...).

Pour les Gladiateurs il est INTERDIT d'avoir deux fois le même nom, il n'y aura qu'un seul Achilleus. Tout comme aucun Laniste ne donnerait un nom "trop" célèbre d'un ancien Gladiateur à un nouveau Gladiateur, donc il est impossible de voir un Spartacus.

Bien entendu en faisant votre fiche de présentation, nous vous demandons de respecter la fiche prévue pour et de remplir toutes les sections. Si vous avez besoin d'aide ou de conseils, un Administrateur sera la pour vous, n'hésitez pas à nous contacter.

Tant que votre fiche de présentation n'est pas validée, il vous est interdit de poster ailleurs que dans votre propre fiche, que le formulaire de responsabilité et la Foire aux questions. Tout message posté ailleurs sera directement supprimé. Si vous avez besoin d'aide pour un avatar, vous pouvez le demander directement dans votre fiche.

Pompée et Julius Cesar sont deux personnages existant à l'époque du Forum Sanguinem Hominis Gaudio Populi, mais ces deux personnages ne peuvent être pris en jeu. Premièrement car ils n'ont aucune raison logique d'être à Capoue vu qu'ils sont en pleine conquête et en perpétuel mouvement, mais aussi car leurs responsabilités et leur pouvoir politique les rendraient ingérables.


Les Sections RP


La présentation de vos postes est totalement libre tant que celle ci respecte quelques petites règles simples.

=>Evitez de mettre trop de couleurs ou d'effets spéciaux tel le blur.
=>Faites en sorte que cela soit lisible et compréhensible, donc différenciez les pensées, les dialogues et la narration.
=>Evitez les commentaires HRP dans un poste RP, mais si c'est absolument nécessaire de faire une précision HRP, faites la entre [ ] à la fin du sujet.

N'oubliez pas de mettre dans le titre de votre sujet si celui ci est libre ou réservé à une ou plusieurs personnes. Il suffit donc de préciser par "(libre)", "(PV XXXX)".

Il est strictement interdit de Tuer, mutiler, ou provoquer une blessure permanente à un autre personnage sans avoir eut au préalable l'accord du joueur derrière ce personnage. D'ailleurs si vous comptez apporter la mort à une personnage, ou provoquer son suicide, nous vous prions de prévenir l'administration. Il est aussi interdit de faire tuer un personnage de Postes Vacants sans l'autorisation de l'administration.

Tentez de rester réaliste et cohérent, vous incarnez des personnages humains et non surhumains. Un Gladiateur est peut être fort, mais il ne viendra pas vaincre 10 légionnaires à lui seul. N'oubliez pas non plus que Capoue est une ville protégée par la Légion, du coup des actes trop visibles seront vites remarquées par les Gardes. (Incendie, Mêlée,...)

Vous pouvez manipuler des PNJ sans aucune hésitation (Gardes, Plébéiens, Patriciens croisés dans une rue, Gladiateur rival dans l'arène,...), mais il est interdit de contrôler le personnage d'un autre joueur.

Nous demandons un minimum de 15 lignes par poste RP. L'exercice n'est pas si compliqué, si vous manquez d'inspiration il suffira de bien décrire le lieu où vous vous trouvez, de décrire chaque geste que vous faîtes ou de faire un long monologue. Bien entendu nous ne viendrons pas faire de remarque si votre poste n'en fait que 13 ou 14, mais évitez de vous retrouver bien en dessous ou que cela soit répétitif.

Le Langage SMS est STRICTEMENT INTERDIT.

Vous pouvez faire autant de sujets que vous souhaitez mais vous devez respecter une certaine chronologie et cohérence (Si vous vous êtes battu en journée dans l'Arène et que vous êtes gravement blessé, vous ne pouvez pas faire la fête le soir même). Mais aussi pensez à assumer vos sujets, si vous en ouvrez 5, soyez actifs dans les 5 par respect pour les joueurs avec qui vous êtes en RP. N'oubliez pas qu'un sujet sans réponse peut bloquer un personnage dans son évolution.

Le contenu de vos RP peut parfaitement être violent ou hot mais ne sombrez toutefois pas dans les choses interdites comme la pédophilie, la zoophilie et autres. Le forum se veut agréable pour la majorité des gens et cela doit le rester.


Les Sections HRP


La Règle la Plus Importante est le RESPECT. Nous sommes sur un forum pour se divertir. L'administration ne tolérera aucun manque de respect envers d'autres membres du forum ou envers le travail de l'administration. Les Attaques HRP et insultes sont totalement interdites. Ainsi que tous les propos Racistes, Anti-sémites, Homophobes,... Si vous avez besoin de régler un conflit avec un autre joueur, faites le en privé et non en publique. Les MP sont la pour cela et cela ne concerne pas tous les joueurs.

La Chat Box est soumise au même règlement que les sections HRP du forum. Bien entendu les "pseudos" mini rp sont autorisés sur la CB tant que cela ne nuit pas aux autres joueurs présents, ni au bon déroulement du RP sur le Forum. Et aussi, n'oubliez surtout pas que le mot du règlement à mettre dans le formulaire est : Jugula

Il est interdit de poster des images ou vidéos pornographiques, ou avec de la nudité, tout comme il est interdit de poster des messages incitants à la drogue, le piratage ou toutes autres activités illégales.


Avatars et Signatures


Nous demandons obligatoirement un Avatar aux dimensions 200X320. Celui ci ne doit pas montrer de nudité, ni une scène pouvant choquer les plus sensibles. Nous vous demandons aussi de trouver un avatar qui correspond à l'époque, et si votre avatar n'a pas de tenue appropriée, essayée alors les portraits montrant le moins possible de sa tenue. Nous pouvons vous conseiller de chercher des acteurs de différentes séries ou films comme : Spartacus, Rome, Colère des titans, choc des titans, Viking, Odyssée, Troie, Centurion, l'Aigle de la Neuvième Légion, Camelot, Gladiateur, Immortels,...

Il est interdit d'avoir deux fois le même avatar sur le forum en dehors de cas particuliers tel que les Jumeaux.

L'avatar doit être impérativement être un acteur, aucun dessin ou personnage de jeux vidéos ne sera toléré.

Pour les Signatures nous autorisons toutes les longueurs tant que celles ci ne viennent pas déformer le forum. Nous acceptons aussi les gifs et les icones, mais nous vous demandons de ne pas mettre de vidéo sauf en spoiler.Bien entendu comme pour l'avatar, évitez des scènes trop suggestives.


Présence, Multi-Comptes


Premièrement, après une absence non justifiée de 1 mois, votre compte sera supprimé. Bien entendu il existe une section absence pour prévenir si vous avez un empêchement. Nous vous demandons aussi de tenter d'être le plus actif possible, surtout pour les Postes Vacants ou les scénarios des membres. N'oubliez pas que ce forum est jeune et a besoin d'activité.

Les doubles comptes sont autorisés tant que vous arrivez parfaitement à gérer les deux dans votre activité. Pour avoir un triple compte ou quadruple compte il vous faudra demander l'autorisation à un administrateur.

Pour créer un scénario pour votre personnage, veuillez vous référer à la section adaptée suivante. Vous pouvez créer jusqu'à 4 scénarios par personnage, mais nous vous demandons bien entendu de réfléchir avant de les créer. Ne postez point un scénario pour devenir ensuite un membre fantôme, ce serait triste pour celui qui viendrait à prendre un de vos personnages.


Le Mot de la Fin

Bienvenue sur Sanguinem Hominis Gaudio Populi, nous espérons que vous allez vous plaire ici. N'oubliez jamais que vous êtes la pour vous amuser. Si vous avez besoin de quoi que cela, l'équipe du forum est la pour vous aider.
avatar
Messages : 24
Date d'inscription : 16/02/2017

Feuille de personnage
Blabla: Etenim si attendere diligenter, existimare vere de omni hac causa volueritis, sic constituetis, iudices, nec descensurum quemquam ad hanc accusationem fuisse, cui, utrum vellet, liceret, nec, cum descendisset, quicquam habiturum spei fuisse, nisi alicuius intolerabili libidine et nimis acerbo odio niteretur. Sed ego Atratino, humanissimo atque optimo adulescenti meo necessario, ignosco, qui habet excusationem vel pietatis vel necessitatis vel aetatis. Si voluit accusare, pietati tribuo, si iussus est, necessitati, si speravit aliquid, pueritiae. Ceteris non modo nihil ignoscendum, sed etiam acriter est resistendum.
Blablabla: Etenim si attendere diligenter, existimare vere de omni hac causa volueritis, sic constituetis, iudices, nec descensurum quemquam ad hanc accusationem fuisse, cui, utrum vellet, liceret, nec, cum descendisset, quicquam habiturum spei fuisse, nisi alicuius intolerabili libidine et nimis acerbo odio niteretur. Sed ego Atratino, humanissimo atque optimo adulescenti meo necessario, ignosco, qui habet excusationem vel pietatis vel necessitatis vel aetatis. Si voluit accusare, pietati tribuo, si iussus est, necessitati, si speravit aliquid, pueritiae. Ceteris non modo nihil ignoscendum, sed etiam acriter est resistendum.
Humains
Voir le profil de l'utilisateur http://theisland-tls.forumactif.com
Humains
MessageSujet: Re: mon petit coin de paradis Jeu 2 Mar - 19:16
Ilithyia R. Whitfield

Conditions de l'esclavage


A Rome, être un esclave ou un gladiateur était une condition particulière, les gladiateurs étaient considérés par la loi comme des esclaves, et donc comme des marchandises. Il y avait plusieurs raisons qui faisaient qu’un être pouvait devenir esclave ou gladiateur, et chacune de ses raisons a ses propres conditions. Nous allons donc résumés ici les différents types d’esclaves et gladiateurs ainsi que les conditions qui leur sont liés.

Auctoratus


Ce sont des citoyens libres de Rome, des citoyens libres Latins ou des Etrangers qui pour une raison ou une autre décident de devenir volontairement esclaves ou gladiateurs. La durée de leur nouvelle condition est vue avec le Laniste ou le Dominus auprès du quel ils se mettent au service. Il faut savoir que de base la Gladiature demandant une formation et un entrainement, la durée du contrat de cet engagement est de minimum 2 années. Pendant toute la période où ils sont esclaves ou gladiateurs, ils perdent leurs droits et sont soumis aux mêmes règles que les autres. Cette pratique était utilisée par certains pour mettre des deniers de coté, pour éviter la dureté de la vie suite à la perte d’un époux par exemple, ou encore pour simplement former et éduquer un enfant indiscipliné. Les particularitésLeur liberté est obtenu après un temps défini avec le Dominus au début de l’engagement et peut être renouvelé. Ils ne sont pas achetés et restent leur propre propriété, ce qui veut dire qu’ils ne peuvent pas être revendu à un autre sans leur autorisation.Pour les esclaves, chaque mois passé auprès du Dominus rapporte une solde qui est mise de coté, et à la fin de l’engagement l’intégralité est versée au volontaire retrouvant sa liberté. Pour le gladiateur, la solde est un pourcentage que rapporte celui ci dans l’arène moins le coût d’entretien et de formation à la Gladiature. Une fois libre ils récupèrent quasi la totalité de leurs droits d’antan. Qui sur le forum ?Julius, Achilleus, Ursus.

L’Endettement => Nexum


Quand une personne se retrouve endetté et dans l’incapacité de rembourser ses créanciers, celui ci peut être condamné au Nexum, c’est à dire à l’esclavage ou la gladiature. Dans un tel cas l’esclave ou le gladiateur est loué à un Laniste ou Dominus, pendant une durée au départ non estimée. En effet la durée de cette condition dépend de la dite dette et du temps que l’esclave ou le gladiateur mettra à la rembourser, de plus même si par miracle un mécène viendrait payer le Nexum d’un esclave ou d’un gladiateur, celui ci est lié au contrat minimum des deux ans d’engagements. La majorité des esclaves et gladiateurs endettés décidaient de rester esclaves même une fois la dette effacée pour éviter de retomber mais aussi car aucun commerçant ne faisait confiance à une personne ayant été condamné par Nexum.Les Particularités Ces esclaves peuvent être vendus à d'autres ou offerts à un autre Dominus tant que le premier continue à gérer la dette du Nexum mais les gladiateurs appartiennent aux personnes envers qui ils sont endettés, du coup ils ne peuvent pas être revendus. Le Dominus d’ailleurs ne les achète pas mais les prends à son service et verse chaque mois une solde pour l’esclave envers ceux endettés, ou un pourcentage des bénéfices apportés par le gladiateur.Une fois libéré, il est rare qu’une personne marquée du Nexum retrouve un travail ou des accords avec les commerçants. Ils peuvent donc décider de rester dans la servitude en tant que Auctoratus, rester comme gladiateur volontaire ou si le Laniste considère ce dernier talentueux, en faire un Doctore.Il faut savoir aussi que la personne esclave ou gladiateur sous endettement ne connaissait pas l’évolution du remboursement de sa dette.Il pouvait arriver que toute une famille soit condamnée à l’esclavage à cause de l’endettement, enfants compris.Qui sur le forum ?Amalia, Orion, Iustinus.

Esclaves de naissance


Il est important de savoir que d’après la loi romaine, un enfant né d’un ou d’une esclave et dont ce dit parent est reconnu se trouve du coup lui même esclave de naissance. Souvent un enfant esclave sert de compagnie aux enfants d’une maison, ou est éduqué pour devenir gladiateur, ou encore pour avoir une fonction précise. (Ouvrier, aide d’un commerçant, Lupa, servant, …). Un enfant né esclave a souvent une bonne valeur si il est vendu enfant car toutes les éducations sont possibles, permettant ainsi au Dominus d’avoir un esclave sur mesure, surtout que les parents du dit enfant n’ont aucun droit sur lui vu qu’il appartient au Dominus de l’esclave parent. La durée de leur esclavage est totalement indéterminé, en faite elle dépend uniquement du bon vouloir du Dominus, ils sont de nature esclave jusqu’à la mort sauf si ils se font affranchir, ou qu’un mécène rachète leur liberté.Les ParticularitésLe seul moyen de retrouver sa liberté pour un esclave de naissance est l’affranchissement. Même une fois affranchit, l’esclave reste au service de son Dominus comme « client ». Un esclave de naissance est soit acquit à sa naissance, soit acheté et il peut être revendu à la guise de son Dominus. Le prix dépend de son âge, de son éducation et de ses qualifications.Aucune solde n’est versée ou mise de coté pour un esclave de naissance.Il existe bien entendu des Gladiateurs esclaves de naissance, ceux ci ne trouve la liberté que par la récompense du Rudis. Ou devenaient Doctore. Qui sur le forum ?Diana (Vendue par famille), Beatrix, Zyad, Emilia, Tania, Tiyi, Hyacinthus (vendu par famille), Leonore, Diatana, Flavia, Maelyss (Vendue par famille),

Les criminels


Un citoyen libre comme un étranger ayant commit un crime peut être condamné à la servitude ou la gladiature. Pour les crimes « violents » ou graves la condamnation est directement la gladiature et si le nouveau gladiateur est trop faible, il sera envoyé soit aux fauves pour amuser la plèbe, soit dans les mines. Ces personnes perdent la totalité de leurs droits et leur condamnation est « à vie » sauf pour le cas d’un crime de vole ou dans ce cas la il est considéré comme Endettement – Nexum. Ces esclaves sont donc soit mit au service de la ville, soit vendu à un Dominus mais le plus souvent à un Ludus pour être éduqué. Les Gladiateurs eux sont vendus à des Ludus. N’ayant plus aucun droit, leur seule chance de liberté est l’affranchissement ou le Rudis pour un Gladiateur. Les ParticularitésUn Criminel esclave ou Gladiateur peut être revendu, son prix dépendant donc de son éducation et de son âge ainsi que de ses qualités. Il ne reçoit aucune solde pendant la durée de son asservissement. Même si l’esclave obtient l’affranchissement, il reste client jusqu’à la mort du Dominus, sauf le gladiateur qui peut avoir réellement sa liberté avec le Rudis, mais la majorité deviennent Doctore car n’ont plus aucune vie à l’extérieur du Ludus.Qui sur le forum ?Gaius (Trahison), Petronius Lenius (Trahison), Olympias, Scorpios (Trahison), Vitorius,

Butins et ennemis de guerre


Comme les esclaves Criminels ou de naissance, les Butins de guerre ou les ennemis de guerre sont des esclaves « à vie ». Ramenés comme butin de guerre, les Préfets, Tribuns, Légats, Préteurs, Dux et autres gradés prennent soit certains comme esclave pour eux ou leur Domus, soit viennent les confier à un esclavagiste qui les vendra sur le marché pour eux. Ils n’ont aucun droit, aucune liberté et peuvent être vendu à des Dominus, la ville, le Ludus, ou encore à des commerçants. Ceux invendus ou trop rebelles servent d’animation dans les jeux ou sont envoyés dans les mines. Les butins de guerre peuvent être des femmes, des enfants, des adultes, cela peut être des paysans comme des guerriers. Souvent les hommes plus solides sont directement achetés pour devenir gladiateurs, les femmes encore vierges sont vendues séparément pour leur valeur supérieure. A nouveau ils ne peuvent obtenir liberté que par affranchissement ou le Rudis.Les ParticularitésComme le Criminel à nouveau, l'esclave ou gladiateur butin de guerre peut être revendu, son prix dépendant donc de son éducation et de son âge ainsi que de ses qualités. Il ne reçoit aucune solde pendant la durée de son asservissement. Même si l’esclave obtient l’affranchissement, il reste client jusqu’à la mort du Dominus, sauf le gladiateur qui peut avoir réellement sa liberté avec le Rudis, mais la majorité deviennent Doctore car n’ont plus aucune vie à l’extérieur du Ludus.Qui sur le forum ?Fannia, Iolana (Offrande), Rhadamanthis, Basilius (Doctore), Nasir, Namir, Kallistos, Nephtys (Offrande), Sirxus (Appartient au Dux), Caelius, Elona (En affranchissement), Anja, Alrik, Aisleen, Pandore, Taurus, Nephthys (Offrande), Thorxus,

Les Cas Particuliers


Il existe plusieurs cas d’esclaves ou de gladiateurs qui sont « extraordinaire », exceptionnels ou qui ne sont pas réellement reconnus par la loi romaine. Nous allons ici parler de ces cas et vous indiquer à quel groupe ils sont assimilés. - Victimes de Pirates : Il arrive que des pirates attaquent des navires marchands, ou simplement des navires de citoyens en déplacement. Dans ce cas la ils marquent les victimes au fer rouge pour les faire passer comme esclaves vu que la parole d’un esclave n’a aucune valeur et ils viennent les vendre sur le marché comme Butin de Guerre ou Criminels- Vendue par la famille : Il arrive que certains plébéiens, ou encore certains Patriciens, viennent à vendre un de leur enfant (avant Juventas, donc avant les 17 ans), soit parce qu’ils sont endettés, soit parce qu’ils renient cette personne. Dans ce cas particulier et assez mal vue, d’habitude l’enfant ou adolescent est donné à un esclavagiste qui cachera les origines familiales. Ils seront ainsi considérés comme Esclaves de Naissances car reniés de leur famille.- Les offrandes : Il arrive que certains peuples, pour accueillir les Romains, offraient des femmes ou des hommes en offrandes, des présents qu’ils pouvaient garder, comme pour montrer leur soumission. Ces offrandes sont simplement considérées comme des butins de guerre. - Les Orphelins : Souvent quand un enfant était retrouvé abandonné dans une rue, ou ailleurs. Si aucun Plébéien ne venait l’adopter ceux ci devenaient des esclaves et étaient considérés comme esclaves de naissance.- Les Condamnés à mort : Souvent un condamné à mort l’était dans les jeux du cirque, contre des gladiateurs, contre des fauves, voir contre des légionnaires. C’était une forme d’exécution publique en spectacle. Il arrivait de temps en temps que le condamné arrive à survivre et vaincre ses ennemis. Du coup en l’honneur d’un tel exploit, signe des Dieux, il devenait un Gladiateur, considéré comme Criminel.- Les traitres : Souvent quand un légionnaire ou un gradé de la légion était accusé de trahison, il se retrouvait jeté dans un Ludus comme gladiateur ou exécuté. Dans ce cas précis le dit traitre était offert au Ludus et considéré comme Criminel.

Commerce d'esclaves


En dehors des cas particuliers (volontaire, gladiateur sous Nexum,…) les Gladiateurs comme les esclaves peuvent être soit vendus, soit offerts tel un présent. Il arrivait souvent quand une esclave plaisait à un Patricien, que le Dominus de l’esclave lui offre en signe de gratitude suite à des accords, ou lui propose de la vendre pour se faire bien voir. Tout comme un Gladiateur pouvait être acheté par un autre Laniste ou un Patricien voulant que ce combattant représente le nom de sa Maison. Le prix d’un esclave moyen, c’est à dire docile et parlant romain est de 15 000 sesterces, un esclave éduqué, ayant plusieurs talents, compétences, ou vierge fait augmenté sa valeur marchande alors qu’un esclave rebelle, ou ne parlant pas le latin fait chuter son prix. Pour le Gladiateur son prix de base va de 5000 à 20000 sesterces, et son prix change d’après les combats qu’il mène, ses victoires, le succès face au publique lors des jeux. Les esclaves n’ont pas leur mot à dire sur qui les achètes ou à qui ils sont donnés. Les spécialistes du marchandage d'esclave sont les esclavagistes qui se trouvent soit sur le marché, soit au port, mais aussi les Ludus qui viennent souvent acheter des esclaves plus sauvages ou non éduqués pour les former et augmenter leur valeur marchande.

Affranchissement et Clients


Premièrement il n’y a que 4 façons d’être affranchis :1. L’esclave commet un acte héroïque ou sauve la vie de son Dominus, du coup il est récompensé par l’affranchissement. 2. L’esclave arrive à racheter sa liberté, que ce soit par un mécène ou par un don financier. Le prix de sa liberté est au bon vouloir du Dominus.3. Le Dominus considère que l’esclave par sa loyauté et des services sans faillir mérite d’être affranchit. 4. Le Dominus note le nom d’esclave sur son Testament et à sa mort ceux ci sont affranchis. Une fois affranchit un esclave n’est pas libre, mais presque libre, il devient un Client. Ce qui change est que les enfants de l’esclaves naissent libres, mais aussi que cet esclave devenu client ne peut plus être vendu. De plus quand le Dominus meurt, elle touche une partie de l’héritage équivalent au temps passé comme client et hérite du prénom de son Dominus comme nom. Si un esclave se mari, ce qui est possible avec un Plébéien, il reste esclave mais ses enfants naitront libres, de plus à la mort du Dominus l’esclave marié sera automatiquement libre. Pour le Gladiateur, le seul affranchissement possible est le Rudis, le glaive en bois offert comme récompense lors de grandes victoires. Dans ce cas la le Gladiateur est simplement un homme libre ou si il souhaite peut devenir Doctore pour le Ludus où il se trouvait.Quand un esclave ou un Gladiateur est libéré, il ne récupérera jamais la totalité de ses droits, il peut être riche, il peut être libre, il peut voter, mais il ne sera jamais Patricien et ne peut jamais se présenter comme candidat.
avatar
Messages : 24
Date d'inscription : 16/02/2017

Feuille de personnage
Blabla: Etenim si attendere diligenter, existimare vere de omni hac causa volueritis, sic constituetis, iudices, nec descensurum quemquam ad hanc accusationem fuisse, cui, utrum vellet, liceret, nec, cum descendisset, quicquam habiturum spei fuisse, nisi alicuius intolerabili libidine et nimis acerbo odio niteretur. Sed ego Atratino, humanissimo atque optimo adulescenti meo necessario, ignosco, qui habet excusationem vel pietatis vel necessitatis vel aetatis. Si voluit accusare, pietati tribuo, si iussus est, necessitati, si speravit aliquid, pueritiae. Ceteris non modo nihil ignoscendum, sed etiam acriter est resistendum.
Blablabla: Etenim si attendere diligenter, existimare vere de omni hac causa volueritis, sic constituetis, iudices, nec descensurum quemquam ad hanc accusationem fuisse, cui, utrum vellet, liceret, nec, cum descendisset, quicquam habiturum spei fuisse, nisi alicuius intolerabili libidine et nimis acerbo odio niteretur. Sed ego Atratino, humanissimo atque optimo adulescenti meo necessario, ignosco, qui habet excusationem vel pietatis vel necessitatis vel aetatis. Si voluit accusare, pietati tribuo, si iussus est, necessitati, si speravit aliquid, pueritiae. Ceteris non modo nihil ignoscendum, sed etiam acriter est resistendum.
Humains
Voir le profil de l'utilisateur http://theisland-tls.forumactif.com
Humains
MessageSujet: Re: mon petit coin de paradis Jeu 2 Mar - 19:20
Ilithyia R. Whitfield
La Mode



Mode Romaine


Les Toges


La Toge/Toga est un vêtement appartenant à la noblesse romaine, ainsi qu’aux fonctions publiques, c’est un vêtement de laine épaisse ayant une longueur dépliée de 6,50 m demande l’aide d’esclaves pour la revêtir. Il faut aussi noter que cette tenue ne tient par aucune attache mais uniquement ses propres plis, ce qui fait que souvent il fallait se tenir droit, la main d’un coté pliée vers l’avant. Il est important de savoir que la Toga n'est normalement porté que par les hommes, une femme ou une adolescente portant la Toga était vue comme une prostituée. Voici les différentes Toga :

Toga Virilis : Toge dite courante, elle est d’un blanc naturel et est utilisée pour le passage de l’adolescent à la virilité vers les 17 ans. Elle possède aussi plusieurs versions utilisées pour des cérémonies particulières. Elle est aussi portée le 17 mars pour la fête du Liber Pater.

Toga Praetaxta : Toge portée par les enfants avant la Toga Virilis mais aussi par les Magistrats, Sénateurs et prêtres en cas de cérémonie publique et officielle, elle est blanche bordée de pourpre.

Toga Candida : Toge d'un blanc éclatant (souvent blanchie à la craie), elle est uniquement portée par les candidats se présentant pour une fonction publique.

Toga Pulla : Toge brune portée en cas de deuil.

Toga Picta : Toge pourpre bordée d'or, souvent fort travaillée ou décorée elle est la toge du triomphe portée uniquement par des Généraux triomphateurs.

Il faut noter que souvent la Toga est recouverte par le Pallium, c'était une pièce rectangulaire qui était portée comme un manteau. Celle ci portait des couleurs égales à la toge ou comprenant des décorations supplémentaires d'après le statut du porteur. Vu le poids de la Toga il pouvait arriver qu'un membre du pouvoir Civil ne porte que le Pallium par dessus une tunique pour ce qui était des visites simples, des sorties non officielles. Il existait aussi une Toge Rouge, mais celle ci était réservée à l'Empereur, donc n'est actuellement pas portée.

Les Tuniques


La Tunique/Tunica était une chemise simple qui descendait au niveau des genoux pour les hommes, et généralement au niveau des chevilles pour les femmes. Tout comme la Toga il existe une grande variété de Tunica, que ce soit par leur couleur, leur qualité ou simplement leurs particularités. Elle est le vêtement le plus courant porté à Rome, Patriciens, Plébéiens, Militaires et même esclaves ont une ou plusieurs tuniques. Avec ou sans manches, la tunique porte en plus une ceinture qui ressemble souvent à une simple corde pour les hommes et un voile pour les femmes, au niveau de la taille. Il faut noter que pour la nuit, les Romains portaient aussi une tunique et lors de grands froids ils en portaient plusieurs l'une sur l'autre.

Tunique Laticlave : Tunique blanche ayant de chaque coté une bande pourpre large descendant de l'épaule jusqu'au bas. Elle est portée par les Sénateurs et les Magistrats.

Tunique Angusticlave : Identique à la Laticlave sauf que les bandes sont étroites et elle est portée par les Militaires de haut rang.

Tunica Militaris : Simple chemise de lin sans manches, elle est portée surtout par les légionnaires sous leur armure et sans leur armure, mais elle a aussi été adoptée par la plèbe comme vêtement peu couteux et pour les esclaves.

Tunica classique : C'est la même que la Tunica Militaris mais avec des manches.

Patagium : La tunique des femmes possèdes un patagium qui est une sorte de décoration partant du cou jusqu'au bas de la tunique.

Stolla : Tunique portée par les femmes, celle ci est beaucoup plus longue, souvent décorée de voiles ou de broderies. Elle est portée au dessus d'une Tunica et elle est de base blanche mais il existe bien entendu des versions tintées. C'est ce qui s'approche le plus de la Robe, avec ou sans manches.

Peplos : deux pièces de tissu rectangulaires cousues ensemble latéralement, les ouvertures supérieures formant des plis à l'avant et l'arrière. On la passait par la tête et on l'attachait avec deux grandes épingles, de manière à former une sorte de robe sans manche. On serrait une ceinture à la taille par-dessus ou en dessous des plis.

Chiton : Ce vêtement, pourvu de manches dont la longueur dépend de la largeur de la pièce, est composé de deux morceaux de tissu cousus ensemble par le haut, laissant juste la place nécessaire aux emmanchures. Enfilé par la tête, il est boutonné ou attaché par des broches ou des fibules, fixées à intervalles sur les bras et les épaules. Le tout forme ainsi une robe, dont le style varie, et qui peut être ceinturée sous les seins, à la taille ou aux hanches.

Exomis : Tunique réservée aux esclaves, elle ressemble a une tunique classique sauf qu'elle ne couvre que la moitié du buste. Elle est portée autant par les femmes que les hommes.

Les Sous Vêtements


Les sous vêtements n'étaient pas choses courantes à Rome, en faite la majorité des Romains n'aimaient pas porter ces dit sous vêtements, que ce soit par confort ou facilité. Déjà il était très rare qu'un Légionnaire ou un homme en Toge porte un sous vêtement. En effet le seul sous vêtement porté réellement par les Romains, enfin considéré comme sous vêtement était un pantalon court.

Braies : Pantalon court allant souvent soit au genoux soit mi chemin entre genoux et chevilles. Ce pantalon leur servait de sous vêtements, hommes comme femmes et était surtout porté par la Plèbe. Ce style vestimentaire est récent venant des voisins Gaulois.

Subligaculum : Un bout de tissu (voir l'image si dessus), qui était plié comme un pagne pour protéger ou cacher les parties intimes. Ce sous vêtement est surtout porté par les Gladiateurs dans le Ludus, ainsi que par divers hommes de la Plèbe.

Strophium : Bande de tissu que les femmes portaient autour de la poitrine pour la serrer. La mode Romaine avait tendance à préférer les poitrines plus plates.

Les scandales

Les Romains portaient surtout des sandales, d'ailleurs quelque soit le style de chaussures, même les bottines, cela gardait le principe de la sandale. En général faite entièrement en cuir sauf pour les personnes plus pauvres qui portaient alors une semelle en boit avec des lanières en cuir ou des sabots en bois. Pour les plus pauvres et les esclaves, les sandales n'étaient que de simples chiffons enveloppant le pied.

Calcei : Sandale semi fermée en cuir très fin portée par les femmes d'une couleur souvent blanche ou claire. Les Sénateurs et Magistrats portaient aussi les Calcei.

Socii : Sandale légère sans fermeture portée à l'intérieur du Domus (Villa)

Carbatina : Sandale vulgaire faite d'une seule pièce de cuir et souvent portée par les paysans.

Caligae : Sandale portée comme bottine pouvant monter jusqu'à la cheville ou plus haut encore avec une semelle cloutée (Voir photo). Elle est surtout portée par les Légionnaiers.

Pero : Botte portée par les agriculteurs

Il existe bien d'autres formes de sandales, certaines réservées aux intellectuels, aux acteurs, avec ou sans lanières.

Les Manteaux


Les manteaux de l'époque n'ont rien avoir avec ceux d'aujourd'hui, en effet ils étaient surtout la pour réchauffer ou protéger de la pluie ou encore pour "décorer". Ils étaient plus proches de la couverture ou de la cape. Un des plus célèbres est le Pallium, un rectangle de tissu porté au dessus de rien ou des vêtements souvent brodé ou neutre qui sert autant pour se couvrir de jour comme de nuit, ou le passer par dessus soit lors de pluie.

Paenula : Une cape unisexe sans manches, en cuir ou laine, généralement complétée d'une capuche

Duplex : Un épais manteau rond, plié en deux au niveau des épaules et tissé dans un tissu lourd

Sagum : Manteau de laine descendant jusqu'aux genoux et attaché sur l'épaule droite au moyen d'une fibula (agrafe). Il est porté par les Légionnaires.
avatar
Messages : 24
Date d'inscription : 16/02/2017

Feuille de personnage
Blabla: Etenim si attendere diligenter, existimare vere de omni hac causa volueritis, sic constituetis, iudices, nec descensurum quemquam ad hanc accusationem fuisse, cui, utrum vellet, liceret, nec, cum descendisset, quicquam habiturum spei fuisse, nisi alicuius intolerabili libidine et nimis acerbo odio niteretur. Sed ego Atratino, humanissimo atque optimo adulescenti meo necessario, ignosco, qui habet excusationem vel pietatis vel necessitatis vel aetatis. Si voluit accusare, pietati tribuo, si iussus est, necessitati, si speravit aliquid, pueritiae. Ceteris non modo nihil ignoscendum, sed etiam acriter est resistendum.
Blablabla: Etenim si attendere diligenter, existimare vere de omni hac causa volueritis, sic constituetis, iudices, nec descensurum quemquam ad hanc accusationem fuisse, cui, utrum vellet, liceret, nec, cum descendisset, quicquam habiturum spei fuisse, nisi alicuius intolerabili libidine et nimis acerbo odio niteretur. Sed ego Atratino, humanissimo atque optimo adulescenti meo necessario, ignosco, qui habet excusationem vel pietatis vel necessitatis vel aetatis. Si voluit accusare, pietati tribuo, si iussus est, necessitati, si speravit aliquid, pueritiae. Ceteris non modo nihil ignoscendum, sed etiam acriter est resistendum.
Humains
Voir le profil de l'utilisateur http://theisland-tls.forumactif.com
Humains
MessageSujet: Re: mon petit coin de paradis Jeu 2 Mar - 19:22
Ilithyia R. Whitfield
La Liste des Métiers




Les métiers représentent souvent le Rang Social à Rome, donc par facilité cette liste est mise dans l'ordre de pouvoir. Donc plus le Métier est haut dans la liste, plus il a de pouvoir et d'influence. Le détail entre ( ) représente dans quelle Section d'activité ce pouvoir est effectif, mais il faut retenir que de base un Pouvoir Militaire est supérieur à un Pouvoir Civil qui lui est équivalent à un Pouvoir Religieux. Certains métiers peuvent être ajoutés si nécessaire.

Actuellement le plus haut pouvoir Romain est non jouable, il est représenté par le Premier Triumvirat qui est composé de Pompée, Crassus et César et possède le Pouvoir Militaire et par le Sénat possédant le pouvoir Civil. Donc actuellement le Premier Triumvirat représente l'Empereur et actuellement c'est Pompée qui est l'équivalent de ce titre.

En rouge sont les métiers considérés comme Complet.


Patriciens


Dux Bellorum (Armée) : Lucius Octavius Terrentius, Marcus Rosarius Aquila
Sénateurs (Civil) : Livia Lucia Terrentia et
Magistrats (Armée et Civil): Geminus Romulius Aries, Quintus Sixtus Atilius,
Légat (Armée et Civil) : Septimus Caeso Ludovicus
Questeur (Civil) : Faustus C. Horatius
Decemvir (Religieux) : Maximum 1
Juriste (Civil) : Hippolytus Q. Veturius,
Chefs d'Etat Major (Armée) : Janus Rosarius Agrippa et
Membres de famille Patricienne : Tullus Lucius Terrentius, Lucia Ottilia Ludovicus, Pia Coralia Erestus, Zacharyus Ysandrus Cavillus, Illithyia J. Atilius, Androède Ponthyphara, Caietania C. Flammelia
Grands Propriétaires :
Créateur de Mode :
Tribun de la plèbe (Civil) : Maximum 1
Laniste Impérial : Tiberius Theodorus Erestus.

Plébéiens


Primus pilus (Armée) : Vitus Gabrielis
Licteur (Armée et Civil) :
Centurions (Armée) :
Decurions (Armée) :
Prêtres (Religieux) :
]Médecin de Palais : Hephaistion Amyntor Lento
Médecin du Peuple :
Sous Officiers (Armée) :
Maitres d'Académie :
Maitre de la Guilde des Marchands : Nero
Artistes :
Maitres de Fermes :
Légionnaires (Armée) :
Maitre de la Guilde des Voleurs : Severinus Victorius
Laniste :
Crieur Publique :
Bardes :
Gardes d'un Patricien : Lazarius Octavius
Gardes de la Cité :
Gardes du Ludus : Clovius
Gérante du Port :
Maitres d'Ecole :
Maitresse du Bordel : Virginia
Marchand d'esclaves :
Tavernier : Camillus Falx
Boutiquiers :
Mosaïstes : Argos Sergius
Libraires :
Boulangers :
Barbiers :
Bouchers :
Forgerons : Darius Aetius
Souffleurs de verre :
Menuisiers :
Livreuse : Cäcilia
Mercenaires : Pyrros
Ouvriers :
Combattants de la Fosse : Cäcilia
Voleurs et Assassins : Leonius Aquina

Esclaves


Serviteurs d'un Temple : Maëlyss
Favori(te) d'un Patricien : Fannia, Iolana, Anja, Alrik, Amalia
Serviteurs d'une Maison : Eyba, Leonore, Flavia, Didia, Nephtys, Nasir, Hyacinthus, Tiyi, Namir, Emilia, Cassandre, Lyceus
Serviteurs du Ludus : Diana, Beatrix, Zyad, Pandore,
Serviteurs d'un Plébéien : Elona
Fermiers :
Ouvriers : Petronius Lenius, Eka Darville (Aide forgeron),
Employés de Commerçants :
Serveurs de Taverne :
Prostitués : Tania
Carriers :
Esclaves : Nephthys

Gladiateurs


Doctore : Basilius
Champions de Capoue : Rhadamanthis
Gladiateurs : Orion, Gaius, Ursus, Achilleus, Sirxus, Caelius, Olympias, Kallistos, Alathos, Rhys, Appius
Apprentis Gladiateurs : Julius, Thorxus
Combattants - Combattantes de la Fosse : Iustinus,






Petit Lexique


- Questeur : Magistrat s'occupant des Finances et de la Trésorerie
- Decemvir : Chef Religieux
- Grands Propriétaires : Personnes possédant des terres importantes offertes par l'Empire.
- Tribun de la plèbe : Représentant de la Plèbe face au pouvoir Romain
- Primus pilus : Plus Haut Grade de Centurions, a accès à la tente de l'Etat Major
- Licteur : Escorte de Magistrat
- Centurions : Officier Infanterie
- Decurions : Officier Cavalerie
avatar
Messages : 24
Date d'inscription : 16/02/2017

Feuille de personnage
Blabla: Etenim si attendere diligenter, existimare vere de omni hac causa volueritis, sic constituetis, iudices, nec descensurum quemquam ad hanc accusationem fuisse, cui, utrum vellet, liceret, nec, cum descendisset, quicquam habiturum spei fuisse, nisi alicuius intolerabili libidine et nimis acerbo odio niteretur. Sed ego Atratino, humanissimo atque optimo adulescenti meo necessario, ignosco, qui habet excusationem vel pietatis vel necessitatis vel aetatis. Si voluit accusare, pietati tribuo, si iussus est, necessitati, si speravit aliquid, pueritiae. Ceteris non modo nihil ignoscendum, sed etiam acriter est resistendum.
Blablabla: Etenim si attendere diligenter, existimare vere de omni hac causa volueritis, sic constituetis, iudices, nec descensurum quemquam ad hanc accusationem fuisse, cui, utrum vellet, liceret, nec, cum descendisset, quicquam habiturum spei fuisse, nisi alicuius intolerabili libidine et nimis acerbo odio niteretur. Sed ego Atratino, humanissimo atque optimo adulescenti meo necessario, ignosco, qui habet excusationem vel pietatis vel necessitatis vel aetatis. Si voluit accusare, pietati tribuo, si iussus est, necessitati, si speravit aliquid, pueritiae. Ceteris non modo nihil ignoscendum, sed etiam acriter est resistendum.
Humains
Voir le profil de l'utilisateur http://theisland-tls.forumactif.com
Humains
MessageSujet: Re: mon petit coin de paradis Jeu 2 Mar - 19:23
Ilithyia R. Whitfield
Les Croyances



Les Dieux Importants à Capoue


Mithra : Déesse dont le culte est particulièrement populaire dans les armées, essentiellement chez les soldats et les centurions bien que quelques légats soient attestés. Beaucoup d'esclaves et d'affranchis comptent également parmi ses fidèles. Elle est la Déesse représentant les valeurs tels que la Fraternité, la Loyauté et l'Amitié.

Némésis : Déesse particulièrement priée par les Généraux Victorieux et par les Gladiateurs, elle représente la colère des Dieux et leur Vengeance. Patronne des Gladiateurs, prier Nemesis est souvent pour apporter la colère des Dieux contre l'ennemi à affronter.

Les Dieux Principaux


Apollon : Aussi nommé Phoebus, Fils de Jupiter et jumeau de Diane. Il est le Dieu de la beauté et la jeunesse mais aussi des poètes, de la musique et de l'art de la divination. Divinité connue pour sa Bisexualité mais aussi pour être proche des mortels, il est très respecté mais aussi craint car ses colères sont destructrices.

Bacchus : Fils de Jupiter et d'une mortelle, il est connu pour avoir naquit deux fois, pour avoir gagné sa divinité en allant rechercher sa mère dans les Enfers et il est ainsi devenu le Dieu de la vigne, du vin, des festivités, de la danse, de la végétation, des plaisirs de la vie et de ses débordements. Il est souvent prié pour les fêtes et de son nom est né celui des orgies Romaines comprenant Vin et Sexualité, les Bacchanales.

Ceres : Fille de Saturne et d'Ops. Elle est la déesse de l'agriculture, des moissons et de la fécondité. Elle est aussi la cause de l'Hiver et de l'Automne, le temps que sa fille est en enfer, faisant venir le Printemps et l'Eté quand celle ci est auprès d'elle.

Cupidon : Fils de Venus, comme elle il est le Dieu de l'Amour. D'une beauté aussi grande que ses caprices, les flèches de Cupidon ne font pas naitre l'amour dans le coeur des hommes ou des Dieux, mais le Désir.

Cybèle : Déesse de la fécondité, son royaume était la nature, les sources et les fontaines. Femme de Saturne, mère de Jupiter, Neptune et Pluton, elle protégea ses enfants en émasculant son époux, mais rongée par les remords elle se transforma en pin.

Diane : Fille de Jupiter et Déesse de la Lumière, Diane est sévère, cruelle et exigeante. Elle punit quiconque lui déplait, en détruisant ses moissons, en faisant mourir leurs enfants, et en propageant l'épidémie. Elle est aussi celle qui s'occupe du passage entre la vie et la mort, tout comme elle est la protectrice de la nature, surtout des Biches son animal fétiche.

Esculape : Fils d'Apollon, il est né mortel avec un grand pouvoir de guérison et de résurrection, mais Jupiter furieux de voir un simple mortel avec de tels dons vint le foudroyer. Malgré qu'il soit mort, il est honoré sur terre et prié par les malades pour apporter la guérison. Il est aussi vu comme un Dieu pour les médecins.

Faunus : Aussi appelé Lupercus, il est le Dieu protecteur des troupeaux, chassant les loups et apportant la fertilité aux bêtes. Il est souvent représenté avec des cornes et des jambes d'une chèvre.

Janus : Il est le plus ancien des Dieux, représenté avec deux visages car il est le Début et la Fin, et invoqué à chaque rituel comme "commencement". il est aussi le Dieu des choix, des clés et des portes. Si Janus a deux visages, c'est parce qu'il voit le passé et le futur.

Junon : Fille de Saturne, épouse et soeur jumelle de Jupiter, elle est la Reine des Dieux, reine du Ciel et la déesse du mariage. Elle est aussi la protectrice des couples, punissant sévèrement l'adultère, et apportant la fécondité. Elle est surtout connue pour ses colères démesurées envers son époux Jupiter et les malédictions qu'elle porte aux femmes pouvant attirer le regard et désir de ce dernier.

Jupiter : Fils de Saturne et Cybèle, Dieu des Dieux, gouvernant sur les Cieux et la terre, il est le plus grand des Dieux, il est le Maitre de la Foudre, du Tonnerre et des éléments. Mais c'est aussi le Dieu qui enchaine les conquêtes, mortelles comme divines, et qui possède un nombre incroyable de bâtards dont beaucoup sont devenus des Héros.

Mars : Il fait parti des Dieux les plus importants pour les Romains, il est le Dieu de la Violence et de la Guerre, prié pour toutes les conquêtes, pour la victoire et faire couler le sang des ennemis. Fils de Jupiter et Junon, son autel se trouve dans tous les camps et les casernes des Légions Romaines.

Mercure : Dieu des voyageurs et des commerçants, Messager de Jupiter, il est aussi connu pour posséder une grande éloquence et pour avoir aidé Jupiter dans la conquête de ses maitresses. Plus discrètement, Mercure est aussi le Dieu du Mensonge et des Voleurs.

Minerve : Fille engendrée par Jupiter seul, elle est la Déesse de la Sagesse, de l'Intelligence mais aussi de la Guerre. Son attribution de la Guerre est très différente de celle de Mars, elle est le Symbole de la Paix venant découler de la Guerre. Certains lui attribuent aussi la Science et les arts mais elle est surtout connue pour être l'éternelle vierge.

Neptune : Frère de Jupiter et Pluton, il est le Maitre des Océans et des Mers. Il protège ceux qui voyagent par les eaux. Mais Neptune est aussi celui qui provoque les tempêtes, les ouragans et les raz de marée. Son symbole est le trident.

Ops : Ops n'est autre que la Déesse mère, elle est la terre personnifiée et l'Agriculture, ainsi qu'une ancienne épouse de Saturne. Elle est priée surtout pour protéger les nouveaux nés et pour que ceux ci puissent avoir de quoi se nourrir.

Pluton : Frère de Neptune et Jupiter, il est le Sinistre Dieu du Royaume des morts et plus particulièrement des enfers. Craint car sévère, peu osent prononcer ouvertement son nom de crainte d'attirer son attention. Il est aussi le Dieu invisible, celui qui pourrait être parmi les hommes sans être vu, mais c'est aussi un Dieu prié pour le besoin de Richesse car il possède la Corne d'abondance.

Proserpine : Fille de Jupiter et Ceres, épouse de Pluton, elle est la Déesse de la germination mais aussi la Reine des Enfers. Proserpine passe deux saisons en Enfer auprès de son époux (Automne et Hiver) et deux saisons avec les autres dieux et sa mère (Printemps et été).

Saturne : Dieu du temps et de l'agriculture, il était avant le Dieu des Dieux, un Dieu paisible qui apportait la connaissance, l'art de la terre et de la vigne, mais il perdit le trône des mains de son propre fils Jupiter.

Venus : Déesse de la mer, de la beauté et de l'amour, ainsi que bien d'autres attributions plus mineures comme l'attirance sexuelle, la jalousie,... Cette Déesse connue pour être la plus belle des Déesses est née d'une vague de la mer.

Vesta : Fille de Cybèle et de Saturne, Déesse du Foyer et du feu de la maison qui ne doit jamais s'éteindre. Elle est vénérée dans chaque demeure, et souvent les familles venaient offrir un sacrifice à cette Divinité avant de faire des changements dans leur vie ou de prendre de grandes décisions. Des prêtresses doivent entretenir le feu sacré de leur 6 ans à leur 40 ans ainsi que rester vierge et si elles échouent, ces prêtresses doivent s'enterrer vivantes comme châtiment.

Vulcain : Dieu engendré par Junon seule, il est le Dieu Forgeron, Dieu du feu, mais aussi du fer, de l'or, de l'airain et autres métaux qu'il faisait fondre. Aussi appelé le Dieu boiteux à cause de ses difformités et de sa grande laideur, cela reste un Dieu important et prié par tous les artisans manipulant les métaux. Il est aussi l'époux de Vénus.

Les Dieux Secondaires


Angita : Déesse Serpent, elle est la Divinité de la guérison, des serpents, de l'Herboristerie, de la médecine ancienne et de la sorcellerie.

Aurore : Déesse de l'Aurore.

Bellone : Suivante d'Arès elle est la Déesse des Horreurs de la Guerre.

Discorde : Déesse maléfique aux cheveux de serpents, au sang découlant sur son corps, elle est la Déesse à l'origine des guerres, des querelles, des dissensions entre la Plèbe et les patriciens ou au sein des familles mais aussi considérée comme la déesse des Fléaux.

Fama : Déesse aux deux trompettes, chacune venant libérer de leur musique Ragots et Renommée.

Juventas : Déesse de la jeunesse et plus particulièrement des adolescents. Au passage à l'âge adulte il est de coutume de donner une pièce pour Juventas.

Kerta : Déesse du Chaos Primordial.

Libitina : Déesse des funérailles

Luna : Déesse de la Lune et soeur de Sol

Orcus : Messager de la mort, il est celui qui puni les parjures, tourmente les criminels. Divinité infernale, il vit la plus part du temps en enfer pour s'occuper des âmes damnées.

Priape : Dieu de la fertilité, des troupeaux et des jardins. Il est représenté avec un énorme pénis toujours en érection.

Sol : Frère de Luna, Dieu de la Lumière et de la Chaleur, ancien Dieu du Soleil.

Sylvanus : Dieu des forêts.

Trivia : Déesse de la magie, elle est invoquée dans les carrefours et les cimetières pour réaliser les voeux.

Uranus : Personnification du Ciel, époux de Ops. Il est le père des premiers Dieux.



Lieux de Cultes


Bien entendu les premiers lieux de cultes sont les Temples, mais en dehors de Rome, les villes possèdent un ou deux temples seulement. Donc les plus croyant faisaient de long voyages vers ces temples pour prier, mais dans la plus part des cas il y avait de petits autels dans les lieux publiques, dans les rues, les casernes ou les demeures. Un autel comprenait souvent une statue ou un buste de la divinité, une vasque avec de l'eau et quelques cierges. Les Romains priaient régulièrement que ce soit pour remercier les Dieux, demander des faveurs, des bénédictions, ou maudire leurs ennemis, mais quand ils venaient faire des prières plus importantes, ils offraient alors soit des Deniers, soit sacrifiaient un animal ou plusieurs bêtes, voir même offrir au temple un de leurs enfants. Attention offrir un enfant ne voulait pas dire le sacrifier, mais celui ci deviendrait un prêtre ou un serviteur du Dieu, par exemple une fille de 6 à 10 ans vierge offerte au temple de Vesta deviendrait une Vestale et devrait donc entretenir la Flamme du Foyer pendant une trentaine d'année. Les Romains avaient tendance à pousser les croyances à l'excès, à parler des Dieux pour un rien, à offrir à un phénomène un geste Divin et faire des sacrifices et dons plus que de nécessaire, même si ils étaient dans une situation de famine. Un exemple simple, Spartacus était appelé le Faiseur de Pluie car quand il vaincu son ennemi, la pluie vint tomber, et les Romains crurent que c'étaient les Dieux qui étaient fiers du Combat fait en leur honneur.
avatar
Messages : 24
Date d'inscription : 16/02/2017

Feuille de personnage
Blabla: Etenim si attendere diligenter, existimare vere de omni hac causa volueritis, sic constituetis, iudices, nec descensurum quemquam ad hanc accusationem fuisse, cui, utrum vellet, liceret, nec, cum descendisset, quicquam habiturum spei fuisse, nisi alicuius intolerabili libidine et nimis acerbo odio niteretur. Sed ego Atratino, humanissimo atque optimo adulescenti meo necessario, ignosco, qui habet excusationem vel pietatis vel necessitatis vel aetatis. Si voluit accusare, pietati tribuo, si iussus est, necessitati, si speravit aliquid, pueritiae. Ceteris non modo nihil ignoscendum, sed etiam acriter est resistendum.
Blablabla: Etenim si attendere diligenter, existimare vere de omni hac causa volueritis, sic constituetis, iudices, nec descensurum quemquam ad hanc accusationem fuisse, cui, utrum vellet, liceret, nec, cum descendisset, quicquam habiturum spei fuisse, nisi alicuius intolerabili libidine et nimis acerbo odio niteretur. Sed ego Atratino, humanissimo atque optimo adulescenti meo necessario, ignosco, qui habet excusationem vel pietatis vel necessitatis vel aetatis. Si voluit accusare, pietati tribuo, si iussus est, necessitati, si speravit aliquid, pueritiae. Ceteris non modo nihil ignoscendum, sed etiam acriter est resistendum.
Humains
Voir le profil de l'utilisateur http://theisland-tls.forumactif.com
Humains
MessageSujet: Re: mon petit coin de paradis Jeu 2 Mar - 19:29
Ilithyia R. Whitfield
Les Patriciens



Qui sont les Patriciens?


Les Patriciens représentent les plus Hauts Dignitaires de Rome, les personnes influents qui connaissent le pouvoir, ainsi que des personnes remerciés par l'Empire, l'Empereur ou le Dictateur. De base les Patriciens sont les Membres du Sénat, L'Empereur ou Dictateur, l'Imperator, les Tribuns, les Consuls, les Magistrats, les Légats, les Préfets, les Dux, et d'autres statuts du même Rang, mais aussi automatiquement tous les membres de la famille d'un Patricien ainsi que la descendance de grands noms de Rome, comme les descendants d'un Empereur ou d'un membre Fondateur de Rome. Il y arrive aussi que de simples personnes deviennent Patriciens par remerciement ou récompense. Un Légionnaire ayant sauvé l'Empereur, un Marchand ayant atteint une grande richesse et influence sur le peuple, un Héros de guerre,... Ils sont l'élite de la Société Romaine.



Quel différence avec les Plébéiens?


Les Patriciens en dehors d'être de hauts dignitaires sont souvent aussi des personnes riches ayant droit à autant d'esclaves qu'ils peuvent se permettre, pouvant circuler librement dans la majorité des villes, ayant accès aux terrasses privées dans le Colisée, les Théâtres, Amphithéâtres,... Mais aussi ayant accès aux bains et bien d'autres lieux de services adaptés pour leur Rang. Un Patricien est toujours respecté par l'armée et par les autres, ils sont considérés comme des personnes importantes avec plus de droits. Si un Plébéiens lève la main sur un Patricien, cela sera prit comme une offense envers l'Empire et la punition pour cette agression sera souvent démesurée. Les Patriciens ont aussi droit à des entrevues privées avec des membres du Sénat pour des demandes personnelles, voir dans certains cas des entrevues avec l'Empereur.

Les villes Romaines sont souvent séparées entre bas quartiers pour la Plèbe et le Haut quartier pour les Patriciens, ces derniers vivants souvent dans de grandes villas. Beaucoup de Patriciens possèdent aussi leur propre garde, leurs propres soldats et certains vont jusqu'à avoir leur propre armée. Les Patriciens doivent souvent garder une belle image, portant souvent des vêtements blancs ou accompagnés de gravures, de dorures, et toutes autres formes de richesses visibles. Ils sont aussi souvent considérés comme dirigeants de la Plèbe, se rendant de temps en temps dans les bas quartiers pour voir la situation, pour accorder des biens faits ou simplement trouver de nouveaux serviteurs. Il faut savoir aussi que pour ce qui est des provisions de nourriture d'une ville Romaine, les Patriciens seront toujours favorisés et mangeront souvent à leur faim alors que la Plèbe pourrait être en pleine famine. Les Patriciens sont aussi connus pour être des personnes vivant dans la décadence, la débauche et la perversion, d'ailleurs souvent ils organisaient des bacchanales comme festivités.



Le style d'habitation d'un Patricien

Spoiler:
 

La Villa du Patricien comporte souvent plusieurs chambres, un pièce réservée aux bains, un salon, une cour intérieure aussi appelée Atrium et souvent avec un petit bassin, des Jardins, une salle pour le repas et les festivités, ainsi que d'autres pièces d'après les richesses du Patricien. Il est à noté que si le Patricien possède des Gardes, ceux ci vivent et logent dans une bâtisse indépendante, ainsi que les esclaves logent dans des cellules ou une autre bâtisse de médiocre qualité tel un dortoir.
avatar
Messages : 24
Date d'inscription : 16/02/2017

Feuille de personnage
Blabla: Etenim si attendere diligenter, existimare vere de omni hac causa volueritis, sic constituetis, iudices, nec descensurum quemquam ad hanc accusationem fuisse, cui, utrum vellet, liceret, nec, cum descendisset, quicquam habiturum spei fuisse, nisi alicuius intolerabili libidine et nimis acerbo odio niteretur. Sed ego Atratino, humanissimo atque optimo adulescenti meo necessario, ignosco, qui habet excusationem vel pietatis vel necessitatis vel aetatis. Si voluit accusare, pietati tribuo, si iussus est, necessitati, si speravit aliquid, pueritiae. Ceteris non modo nihil ignoscendum, sed etiam acriter est resistendum.
Blablabla: Etenim si attendere diligenter, existimare vere de omni hac causa volueritis, sic constituetis, iudices, nec descensurum quemquam ad hanc accusationem fuisse, cui, utrum vellet, liceret, nec, cum descendisset, quicquam habiturum spei fuisse, nisi alicuius intolerabili libidine et nimis acerbo odio niteretur. Sed ego Atratino, humanissimo atque optimo adulescenti meo necessario, ignosco, qui habet excusationem vel pietatis vel necessitatis vel aetatis. Si voluit accusare, pietati tribuo, si iussus est, necessitati, si speravit aliquid, pueritiae. Ceteris non modo nihil ignoscendum, sed etiam acriter est resistendum.
Humains
Voir le profil de l'utilisateur http://theisland-tls.forumactif.com
Humains
MessageSujet: Re: mon petit coin de paradis Jeu 2 Mar - 19:31
Ilithyia R. Whitfield
Les Plébéiens



Qui sont les Plébéiens?


Les Plébéiens représentent le peuple libre de Rome. Cela comprend autant les clochards, les prostitués, les marchands, les fermiers, les légionnaires, certains étrangers,... Ils sont le peuples, ceux qui ne sont pas privilégiés, qui ne peuvent prendre de décisions ni parler aux grands de l'Empire, ce sont ceux qui travaillent durs pour vivre, pour payer leurs taxes, pour se nourrir ou simplement pour les Patriciens. Ils représentent aussi la majorité de la population libre romaine, approximativement 90% des Citoyens sont des Plébéiens. Pour ce qui est des étrangers, pour qu'ils soient considérés comme Citoyens libres, il faut qu'ils s'installent dans une ville Romaine, qu'ils y travaillent et viennent se référencer pour payer leurs taxes.




Style de vie


Les Plébéiens ont certains droits "mineurs" tel que d'être représenté par un "tribun" ou un "consul" au Sénat ou encore face aux Patriciens, ils ont aussi le droit de payer des taxes et d'être protégés par l'enceinte de la ville où ils vivent et par les autorités locales. Les Plébéiens peuvent circuler librement dans la ville tant qu'ils ne dérangent pas les Patriciens, ils peuvent aussi accéder au Temple et différents Autels. Ils ont aussi droit d'avoir des esclaves tant qu'ils sont capables de les entretenir et qu'ils sont responsables de leurs actes, souvent les esclaves des Plébéiens sont présents pour les aider dans leur travail. Un des plus grand droit offert aux Plébéiens par l'Empire sont les jeux. En effet les jeux sont souvent gratuits pour ceux ci, venir contempler les Gladiateurs se battre entre eux, ou contre des bêtes, ainsi que des exécutions publiques et pendant les jeux le pain ainsi que le vin est distribué gratuitement aux Plébéiens. Ce système a été créé pour justement satisfaire et occupée la population, les rendre "heureux" et ainsi les empêcher de se révolter, c'est aussi pour cela que Rome a tendance à facilité l'accès aux Tavernes et Bordels pour la Plèbe, pensant que alcool et sexe viendraient embrumer leur esprit. Les Plébéiens ont le droit de se marier avec qui ils veulent, ils ont aussi le droit d'ouvrir des commerces ou de s'engager dans l'armée. Par contre il leur est interdit de s'en prendre à un Patricien, de désobéir aux lois et couvres feux. Si un Patricien désire épouser la femme d'un Plébéien, il a tout a fait le droit de demander l'annulation du mariage de cette dernière, ce qui lui sera souvent accordé. Si l'armée Romaine descend dans les rues de la ville pour demander aux Plébéiens de s'engager dans une bataille ou guerre à venir, ceux ci ne peuvent pas refuser. En général, en dehors des plus riches, les Plébéiens mangent souvent des céréales, du pain et de temps en temps en cas de bonne fortune, de festivités de la viande, mais leurs revenus est souvent assez médiocre, tout comme la plus part d'entre eux se lavent uniquement avec une bassine et garde les mêmes vêtements plusieurs jours. Il ne faut pas oublier qu'en dehors de riches marchands, de bons artisans, le niveau de vie de la Plèbe était assez bas, et l'endettement facile, ce qui pouvait conduire du coup à la Prostitution, l'Esclavage ou l'Arène des Gladiateurs.




Les habitations


Souvent les Plébéiens vivent dans les bas quartiers, soit dans des petites maisons faisant une ou deux pièces mais la plus part du temps une grande pièce avec la chambre séparée par un rideau. Ces petites maisons sont souvent entassées les unes contre les autres ou sur les autres, comme des "appartements", mais il y a aussi des Plébéiens vivant en dehors des murs de la ville, ceux qui ne peuvent payer la totalité des taxes vivant dans de petites maisons ou cabanes (souvent faites à base de bouse), ou encore les fermiers vivants dans leurs fermes avec leurs employés. Pour ceux d'un niveau de richesse supérieur, ils ont souvent des maisons plus importantes soit sur la frontière des bas quartiers ou dans les quartiers marchands, ou encore leur maison est au dessus ou à l'arrière de leur boutique. Et dans des cas beaucoup plus rares, certains peuvent même avoir une Villa dans les Hauts Quartiers, mais cela est réservé aux Plébéiens d'un grand milieu tel l'Artiste Célèbre, les Lanistes qui ont un Ludus puissant, ou encore des Hauts Gradés de l'armée. L'avantage pour les Légionnaires ou les Gardes, c'est que ceux ci dorment souvent dans Casernes ou des Dortoirs qui offrent d'habitude plus de calme et de sécurité que les demeures des Bas Quartiers.
avatar
Messages : 24
Date d'inscription : 16/02/2017

Feuille de personnage
Blabla: Etenim si attendere diligenter, existimare vere de omni hac causa volueritis, sic constituetis, iudices, nec descensurum quemquam ad hanc accusationem fuisse, cui, utrum vellet, liceret, nec, cum descendisset, quicquam habiturum spei fuisse, nisi alicuius intolerabili libidine et nimis acerbo odio niteretur. Sed ego Atratino, humanissimo atque optimo adulescenti meo necessario, ignosco, qui habet excusationem vel pietatis vel necessitatis vel aetatis. Si voluit accusare, pietati tribuo, si iussus est, necessitati, si speravit aliquid, pueritiae. Ceteris non modo nihil ignoscendum, sed etiam acriter est resistendum.
Blablabla: Etenim si attendere diligenter, existimare vere de omni hac causa volueritis, sic constituetis, iudices, nec descensurum quemquam ad hanc accusationem fuisse, cui, utrum vellet, liceret, nec, cum descendisset, quicquam habiturum spei fuisse, nisi alicuius intolerabili libidine et nimis acerbo odio niteretur. Sed ego Atratino, humanissimo atque optimo adulescenti meo necessario, ignosco, qui habet excusationem vel pietatis vel necessitatis vel aetatis. Si voluit accusare, pietati tribuo, si iussus est, necessitati, si speravit aliquid, pueritiae. Ceteris non modo nihil ignoscendum, sed etiam acriter est resistendum.
Humains
Voir le profil de l'utilisateur http://theisland-tls.forumactif.com
Humains
MessageSujet: Re: mon petit coin de paradis Jeu 2 Mar - 19:34
Ilithyia R. Whitfield
Les Gladiateurs



Qui sont les Gladiateurs?


Les Gladiateurs sont des "esclaves" entrainés pour se battre et destinés soit à mourir pour le plaisir de la Plèbe, soit à regagner leur liberté, ou encore quelques plus rares exceptions. Pour commencer justement nous allons parler des différentes raisons qui font qu'un homme devienne un Gladiateur. Le plus rare est l'Auctoratus, un citoyen libre décidant volontairement de devenir Gladiateur, qui sera traité comme les autres Gladiateurs et prendra les mêmes risques dans l'Arène. Souvent un homme devient volontairement Gladiateur soit pour s'améliorer au combat, par défi, ou simplement pour faire une santé financière. Par contre la Majorité des Gladiateurs sont des esclaves achetés par le Ludus, des prisonniers de guerre, des étrangers capturés par des Pirates ou esclavagistes, des hommes endettés. Il existe aussi d'autres types de Gladiateurs, assez courants mais rarement majoritaires car ils survivent rarement longtemps, ce sont les Criminels, des personnes condamnés à mourir dans l'Arène mais qui par leur talent on su survivre à leur exécution et du coup sont repris par le Ludus. De temps en temps il y a aussi d'Anciens Légionnaires qui deviennent des Gladiateurs soit pour avoir trahit, soit pour avoir déserté et dans certains cas car leur Supérieur les trouvent "incompétents" dans l'armée ou ayant commis une erreur grave. Les femmes Gladiateurs existent mais n'apparaitront jamais dans l'Arène, ces femmes sont souvent considérés comme les "Catins" des Gladiateurs et participent uniquement à des combats comme dans la Fosse ou pour distraire des Invités.



Style de vie


En dehors d'un homme condamné à mort dans l'Arène, les Gladiateurs ne commencent jamais leur vie pas les combats pour les jeux, ils commencent par rejoindre un Ludus, c'est à dire une forme de Camp d'Entrainement pour Gladiateur. La ils seront "apprenti-Gladiateurs" et devront survivre à différents entrainements et épreuves, ainsi ceux qui auront survécus recevront la marque du Ludus (au fer rouge) et seront enfin considérés comme Gladiateur. Les Gladiateurs d'un même Ludus se considèrent habituellement comme des frères. A partir de la ils pourront enfin se battre dans l'Arène tout en continuant à être entrainé au Ludus. Celui qui entraine les Gladiateurs est le Doctore qui est souvent soit un Gladiateur très expérimenté, soit un qui a gagné sa liberté et qui a décidé de rester au Ludus car il ne verrait pas quoi faire d'autre de sa vie, le Doctore ne se bat plus dans l'arène, il ne fait que former les Gladiateurs. Le Laniste est le Maitre des Gladiateur, leur propriétaire et il a droit de vie ou de mort sur ceux ci. Il ne faut pas oublier que les Gladiateurs sont des esclaves, ils sont donc soumis aux mêmes règles que les autres esclaves, devant obéir à tous les ordres de leur maitre même si cela sort du registre des combats. Par exemple certains Laniste pourrait offrir contre des Deniers la possibilité à des femmes d'avoir un de ces hommes pour elle pendant une nuit, ou il pourrait leur demander d'entrainer un jeune homme, un soldat, voir de faire un combat improvisé dans la villa pour le plaisir des invités. Un Gladiateur qui désobéit sera châtié, que cela soit par le fouet, l'emprisonnement sans nourriture, attaché sur le sable au soleil voir la mort. Quand un Gladiateur remporte un combat, celui ci rapporte des Deniers à son Laniste, la quantité des Deniers dépend de la difficulté du combat, de si c'est pour une festivité précise ou un combat classique, ainsi qu'un complément lié aux paris. Donc du coup quand un Gladiateur remporte un combat, un pourcentage des Deniers gagnés sera mit de coté pour le Gladiateur au cas où il retrouve sa liberté, ou pour le volontaire cherchant à faire des économies, ou pour rembourser une dette. Bien entendu le Gladiateur victorieux se voit souvent récompensé par du confort, des femmes ou de l'alcool. Quand une femme est offert à un Gladiateur, celui ci peut la prendre même si elle n'est pas d'accord, après tout souvent un Maitre livre son esclave aux Gladiateurs si celui ci souhaite la punir. Il n'est aucunement interdit aux Gladiateurs d'avoir des rapports entre eux. Dans le Ludus les Gladiateurs ne porte qu'un simple tissu replié formant un sous-vêtement cachant la virilité de l'homme. Dans l'Arène le Gladiateur est équipé d'après son style de combat, ou d'après les festivités.

Normalement les combats dans l'Arène sont soit à mort, soit quand l'adversaire fait le signe de soumission. Normalement en cas de signe de soumission, l'autre Gladiateur est victorieux et ne tue pas le soumis qui aura la honte sur lui, sauf si l'Invité d'honneur ou Chef des Jeux ordonne sa mort (ce qui est souvent lié aux cris de la Plèbe qui demande la vie ou la mort), il est aussi possible que sans la soumission, le Gladiateur victorieux pose l'arme sur la gorge du perdant et attente le signe lui ordonnant de tuer ou de laisser en vie le perdant. Si un Gladiateur devient un Champion ou remporte beaucoup de victoire, il pourrait participer à des jeux "Spéciaux" et souvent plus imposants dont le grand gagnant reçoit la liberté, celle ci représenté par un Glaive en bois avec les actes héroïques gravés dessus. Un Gladiateur présent pour payer une dette lui sera libre une fois la dette épongée. Les Grands Champions d'un Ludus ont souvent leur buste gravé et exposé.



Où sont ils en dehors de l'arène?


La vie de Gladiateur ne se résume pas à l'Arène, l'Arène est la gloire du Gladiateur, lui offrant les beaux combats et la possibilité d'aller se battre à Rome dans le Colisée. Mais en dehors de cela le Gladiateur passe son temps au Ludus à s'entrainer, vit dans le Ludus dans des cellules, mange dans le Ludus et souvent meurt dans le Ludus. Ils peuvent aussi se rendre à des festivités pour des Combats d'animations, ou encore à des "Reproductions" de grandes conquêtes en tant que figurant, mais aussi à la Fosse où se produisent des Combats Clandestins où tout est permis et où les combats sont suivit les uns après les autres. Il est rare qu'un Gladiateur tienne plus d'une semaine à la Fosse. Alors retenez bien, tous ceux que vous verrez à l'Arène, ceux qui portent un titre comme "L'ombre de la mort", "L'invaincu", "Le Broyeur de Crâne", ce sont les meilleurs uniquement.


avatar
Messages : 24
Date d'inscription : 16/02/2017

Feuille de personnage
Blabla: Etenim si attendere diligenter, existimare vere de omni hac causa volueritis, sic constituetis, iudices, nec descensurum quemquam ad hanc accusationem fuisse, cui, utrum vellet, liceret, nec, cum descendisset, quicquam habiturum spei fuisse, nisi alicuius intolerabili libidine et nimis acerbo odio niteretur. Sed ego Atratino, humanissimo atque optimo adulescenti meo necessario, ignosco, qui habet excusationem vel pietatis vel necessitatis vel aetatis. Si voluit accusare, pietati tribuo, si iussus est, necessitati, si speravit aliquid, pueritiae. Ceteris non modo nihil ignoscendum, sed etiam acriter est resistendum.
Blablabla: Etenim si attendere diligenter, existimare vere de omni hac causa volueritis, sic constituetis, iudices, nec descensurum quemquam ad hanc accusationem fuisse, cui, utrum vellet, liceret, nec, cum descendisset, quicquam habiturum spei fuisse, nisi alicuius intolerabili libidine et nimis acerbo odio niteretur. Sed ego Atratino, humanissimo atque optimo adulescenti meo necessario, ignosco, qui habet excusationem vel pietatis vel necessitatis vel aetatis. Si voluit accusare, pietati tribuo, si iussus est, necessitati, si speravit aliquid, pueritiae. Ceteris non modo nihil ignoscendum, sed etiam acriter est resistendum.
Humains
Voir le profil de l'utilisateur http://theisland-tls.forumactif.com
Humains
MessageSujet: Re: mon petit coin de paradis Jeu 2 Mar - 19:36
Ilithyia R. Whitfield
Les Esclaves




Qui sont les Esclaves?


Les esclaves sont le plus bas Rang social de l'Empire Romain, et cela même si les Gladiateurs sont une forme d'esclave, ils ont bien plus de valeur que l'esclave lambda. Ce sont souvent des prisonniers de guerres, des personnes capturés par des esclavagistes, des gens de villages qui ont été détruits par l'armée Romaine, des personnes endettées, des personnes nées esclaves, ou encore des enfants qui ont été vendus par leurs parents. Les esclaves appartiennent toujours à un Maitre, le Dominus ou la Domina, et quelque soit la raison de leur rang d'esclave, ils ne sont plus des hommes ou des femmes de "libres". Leur existence à Rome est finalement très importante car ils sont les serviteurs, les ouvriers, les Prostitués, les Serveurs, les employés, ceux qui labourent la terre, qui nourrissent les bêtes. Il y a beaucoup d'esclaves qui ont bien des rôles. Il faut savoir que certains esclaves peuvent être des personnes de Haut rang avant, l'épouse d'un Patricien qui l'aurait trahit, un Chef militaire qui aurait tenté quelque chose contre l'Empereur, un enfant d'un Sénateur qui a été renié... Et ils n'ont aucune faveur du à leur ancien rang.



Style de vie


Les esclaves n'ont aucun droit, aucune liberté, ils ne sont que des biens ou des marchandises. Pour certains un esclave est entretenu pour être revendu, offert ou échangé, pour d'autres ils servent pour le travail ou pour accomplir certaines tâches. Souvent un esclave s'occuper de faire le repas, de servir le repas, de faire le bain de leur maitre, de les laver, de les habiller, de répondre au moindre de leurs caprices. Les esclaves portent souvent des tenues légères, sans rien en dessous, ainsi si le maitre désire les posséder charnellement, ils peuvent le faire quand ils veulent sans perdre de temps. Normalement un esclave ne peut rien refuser aux Maitres, et dans le cas contraire le Maitre à le droit de châtier comme bon lui semble. Certains par la torture ou le fouet, d'autres en battant ou en privant, et encore d'autres iront jusqu'à l'offrir aux Gladiateurs. Le Maitre est responsable de son esclave, il a aussi droit de vie ou de mort dessus. Les esclaves portent souvent la marque de leur maitre, que ce soit par un tatouage ou au fer rouge, donc même en fuite et capturé, il est facile de savoir à qui ils appartenaient. Souvent les Maitres proposent même leurs esclaves aux invités, que ce soit pour la distraction, les servir ou pour le plaisir, mais attention il est mal vu de tuer l'esclave d'un autre sans indemnisé le maitre de celui ci. Il existe plusieurs rangs d'esclaves, certains peuvent recevoir la liberté par leur Maitre, recevoir un statut particulier, voir dans certains cas devenir même une personne importante. Mais cela reste des cas rares, d'habitude au mieux une esclave devient la "favorite", donc celle que le Maitre privilégie et prend sous sa protection comme propriété privée, du coup celle ci est souvent intouchable et a pour tache de gérer les autres esclaves. Il peut bien sur avoir des esclaves hommes comme femmes, mais dans les deux cas ils portent soit un collier en bronze, soit une lanière de cuir autour du cou, ce qui représente justement leur rang. Un esclave ne gagne aucun Denier et sa qualité de vie dépend entièrement de son Maitre. En faite la vie d'Esclave est souvent une question de survie, ce qui ne les empêche pas de pouvoir profiter de leur temps libre, ou de l'absence des maitres pour vivre normalement ou pour améliorer leur éducation car après tout un esclave bien éduqué ou talentueux est un esclave de plus grande valeur, donc moins vite sacrifiable. Par contre il est fortement déconseillé aux esclaves d'avoir des relations entre eux, ou par exemple dans un Ludus avec des Gladiateurs sans que cela soit désiré par le Maitre. Donc si cela devait vous arriver, restez bien discret.



Où vivent ils?


En dehors bien entendu des cages de l'Esclavagiste, le lieu de vie dépend des Maitres, un Esclave de fermier pourrait dormir et vivre dans une pièce de la ferme, ou dans la grange ou les écuries. Chez un Marchand dans une pièce adaptée pour celui ci. Chez un Laniste dans des dortoirs ou des cellules. Souvent l'esclave Favorite chez des Maitres riches ou puissants ont une chambre à eux et les autres sont dans des dortoirs, ou dans un bâtiment indépendants. D'après la confiance entre Maitre et esclave, certains sont attachés, d'autres libres.
avatar
Messages : 24
Date d'inscription : 16/02/2017

Feuille de personnage
Blabla: Etenim si attendere diligenter, existimare vere de omni hac causa volueritis, sic constituetis, iudices, nec descensurum quemquam ad hanc accusationem fuisse, cui, utrum vellet, liceret, nec, cum descendisset, quicquam habiturum spei fuisse, nisi alicuius intolerabili libidine et nimis acerbo odio niteretur. Sed ego Atratino, humanissimo atque optimo adulescenti meo necessario, ignosco, qui habet excusationem vel pietatis vel necessitatis vel aetatis. Si voluit accusare, pietati tribuo, si iussus est, necessitati, si speravit aliquid, pueritiae. Ceteris non modo nihil ignoscendum, sed etiam acriter est resistendum.
Blablabla: Etenim si attendere diligenter, existimare vere de omni hac causa volueritis, sic constituetis, iudices, nec descensurum quemquam ad hanc accusationem fuisse, cui, utrum vellet, liceret, nec, cum descendisset, quicquam habiturum spei fuisse, nisi alicuius intolerabili libidine et nimis acerbo odio niteretur. Sed ego Atratino, humanissimo atque optimo adulescenti meo necessario, ignosco, qui habet excusationem vel pietatis vel necessitatis vel aetatis. Si voluit accusare, pietati tribuo, si iussus est, necessitati, si speravit aliquid, pueritiae. Ceteris non modo nihil ignoscendum, sed etiam acriter est resistendum.
Humains
Voir le profil de l'utilisateur http://theisland-tls.forumactif.com
Humains
MessageSujet: Re: mon petit coin de paradis
Contenu sponsorisé
mon petit coin de paradis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» balade campagnarde dans un petit coin de la Loire
» un petit coin de jardin
» Petit coin d'Alsace
» Le Château de Thaon, un petit coin de paradis
» Un petit coin de Paris.... Le mien !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Island :: Votre 1ère catégorie :: Votre 1er forum-
Sauter vers: